Vie de l'association

Assemblée générale 2018

Notre association a tenu son assemblée générale le 23 novembre. Après être revenu sur les faits marquants de notre activité en 2018, le débat s'est porté sur La situation du nouvel Essor et les décisions à prendre pour son avenir.
Bilan d'activité en 2018
➢ Une réunion publique sur le thème « compteur Linky que penser » ? En collaboration avec Erquy environnement ,120 personnes ont assisté à la réunion
➢ Diffusion d'un tract d'information sur le caractère obligatoire ou non d'acceptation du compteur Linky.
➢ Publication d'un numéro de notre bulletin consacré à nos objectifs pour 2018, à une analyse critique de l'évolution du projet éolien en mer, à la position du nouvel essor sur la demande de l'école Notre Dame de faire déjeuner les élèves dans la cantine de l'école publique.
➢ Diffusion de cinq flash info, de plusieurs documents d'information, de deux communiqués de presse : le premier sur les conditions de déroulement de la visite d'Emmanuel Macron au Cap Fréhel, le deuxième sur la reprise des études géotechniques pour le projet éolien sans concertation avec les pécheurs.
Avenir du Nouvel Essor
Pour le dixième anniversaire de l'association nous avions appelé à son renforcement. Malgré cela nous étions très peu nombreux à l'assemblée générale et l'appel à participer au CA n'a pas eu de réel effet, C'est peut-être un contre coup des turbulences politiques qu'a connu l'année 2017 mais cela n'explique pas tout. Il y a probablement un désintérêt du au mode de fonctionnement de l'association. Un renouvellement est nécessaire.
La conséquence logique a été une baisse d'activité de l'association et du CA. Les objectifs n'ont pas vraiment été tenus, en particulier pour les services à la personne et la revitalisation du centre-ville.
Trois possibilités s'offraient :
➢ Continuer avec les objectifs fixés en assemblée générale 2017
➢ Mettre en sommeil le Nouvel Essor
➢ Maintenir l'association avec des objectifs moins ambitieux.
La première n'apparaissait pas réaliste. La seconde a été rejetée à l'unanimité au motif que depuis des années le nouvel essor a montré son utilité en informant la population et en la mobilisant parfois, En cas de disparition du Nouvel Essor il n'y a aucune structure qui puisse reprendre son action. A l'approche des prochaines élections municipales cela serait particulièrement dommageable.
Un fonctionnement différent
La proposition du CA est de se donner les moyens de continuer mais avec des objectifs moins ambitieux :
Concernant l'information de notre réseau : suspension du bulletin, maintien des flash info et des informations au réseau, utilisation plus dynamique du site internet.
Informations et commentaires sur la vie municipale, soutien éventuel aux actions qui peuvent être menées par d'autres organisations sur des questions d'intérêt général.
La priorité sera toutefois donnée au renforcement du contact direct avec les réginéens avec la reprise des cafés citoyens et des réunions publiques. Les cafés citoyens étant plutôt consacrés à la vie à Erquy, la gestion municipale et communautaire. Les réunions publiques ayant plutôt un caractère thématique : énergie, éolien, protection de l'environnement, fiscalité, Europe.... Dans tous les cas l'objectif est d'encourager l'expression citoyenne et la promotion de la démocratie participative.
Un premier café citoyen est prévu en février pour traiter du coeur de ville
Une réunion publique sur les rapports commune communauté de communes est envisagée en mars ou avril
Conseil d'administration
Agnès Baudouin ; Fréderic Bisson ; Philippe Cazaux Jacqueline Hillion ; Patrick Mery, Pierre Pelan ; Sylvie Rouet. Elus à l'unanimité.
Frédéric est candidat pour reprendre la présidence, Sylvie Rouet reste trésorière Agnès Baudoin est volontaire pour reprendre le secrétariat.
Nos outils d'information permanents
Une page Facebook. Son intitulé : asso le nouvel essor
Le site internet : l'adresse est www.lenouvelessor.fr
Un power point du déroulé de l'assemblée est consultable sur le site.Voici l'endroit pour votre texte. Cliquez ici et commencez à taper. Illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo.


A télécharger suivant ce lien

  • Assemblée générale 2017

  •           compte rendu

Notre association a tenu son assemblée générale le 13 octobre 2017. Après être revenu sur les faits marquants de notre activité en 2017, le débat s'est porté sur les sujets que le nouvel Essor entend traiter dans les mois à venir

  • Urbanisme et revitalisation d'Erquy

Aucune initiative en ce sens de la municipalité depuis notre dernière assemblée générale

L'objectif de réorienter la politique d'urbanisme vers de l'habitat en centre-ville, afin de créer des logements accessibles aux jeunes et aux familles, un habitat adapté aux seniors, et ainsi de redynamiser le centre bourg demeure entier.

Nous continuerons donc notre action en s'appuyant sur les conclusions de l'étude cœur de ville validée par le conseil municipal et en dialoguant avec la population.

  • Services à la personne

Agir pour une prise en compte accrue du vieillissement de la population et en faveur de mesures permettant le maintien à domicile.

Les dispositifs d'assistance aux personnes âgées et de prévention de la dépendance sont en pleine réorganisation tant au niveau départemental que de Lamballe Terre et Mer. Dans l'immédiat notre implication se limitera à collecter de l'information sur les changements en cours et à analyser les documents cadre produits.

  • Eolien en mer

Les autorisations nécessaires à la construction du parc éolien et à son raccordement ont été signées par le ministère de l'environnement et le préfet en avril dernier. La mise en œuvre a démarré.

Une campagne d'étude géotechnique a été lancée et la concertation est en cours pour les aménagements à effectuer dans le port de Saint Quay Portrieux

Pratiquement aucune des demandes faites dans le cadre de l'enquête publique par les associations, divers experts et les pécheurs ainsi que plusieurs conseils municipaux n'ont été prises en compte. Il n'y a donc aucune raison de changer de position. Nous restons opposés au projet tel qu'il est conçu.

Nous maintenons également notre opposition à l'atterrage des câbles de raccordement au milieu de la plage de Caroual.

Une motion a été adoptée pour rappeler notre position. Elle est adressée à la municipalité et à Lamballe terre et mer ainsi qu'au préfet et au ministre de la transition énergétique. Il va de soi que notre association continuera à faire preuve de la plus grande vigilance par rapport aux travaux en cours et à venir et ne manquera pas d'interpeller les autorités à chaque fois que des risques pour l'environnement ou des dommages seront identifiés. Il en ira de même pour tout ce qui concerne les activités maritimes en baie et la pêche en particulier.

  • L'énergie une question stratégique

Continuer notre politique d'information et de débat sur :

La transition énergétique,

Le coût de l'énergie

Les initiatives locales qui pourraient être prises

  • Montafilan

Le Nouvel Essor ne conteste pas la nécessité du rétablissement de la continuité écologique de l'Islet dans la mesure où la réglementation l'exige. Par contre, il regrette vivement le manque de concertation préalable aux choix arrêtés et le fait que l'agence de l'eau ait incité à privilégier l'arasement, ce qui rend difficile la recherche de solutions adaptées à chaque site dans une période de restriction budgétaire.

Les travaux ont démarré sans qu'aucun réginéen n'ait été convié à assister aux opérations de vidage de l'étang et les curieux ont même été évincés sans tenir aucun compte de l'émotion et de la colère des usagers du lieu.

Pour ces raisons une motion a été adoptée portant sur les conditions de déroulement de l'opération et le réaménagement de ce site à l'attention de notre maire et du président de Lamballe terre et mer

  • La politique d'investissement

Agir pour une définition claire des priorités d'investissement de la mandature garantissant un bon fonctionnement des services à la population, une politique d'urbanisation conforme aux besoins, l'entretien du patrimoine communal, de la voirie et des réseaux.

La méthode : nos publications, nos interventions auprès de la population et du conseil municipal.

  • Agriculture et algues vertes : quels rapports et quelles conséquences

Il y a eu cette année une recrudescence des algues vertes en baie de Saint Brieuc et nous nous en sommes fait l'écho dans notre bulletin déplorant par ailleurs la façon dont se faisait le ramassage des algues à Erquy.

Afin d'aller plus loin sur ce sujet une réunion publique sera consacrée à une réflexion sur leur rapport avec les pratiques agricoles des 30 dernières années et les effets positifs que pourraient avoir de nouvelles pratiques.

Nos modalités d'action

Elles restent pour l'essentiel identiques :

  • Les réunions débat
  • Les cafés citoyens
  • La saisine des autorités
  • Pétitions et rassemblements
  • Le journal : il continuera à rendre compte de nos actions et de nos prises de position. Chacun peut y contribuer. Une demi page sera ouverte à l'expression libre de qui le souhaitera sans que cela engage notre association.
  • Le blog : il est en cours de reconfiguration
  • Flash info continue

Une page facebook a été créée. Son intitulé : asso le nouvel essor

Le site internet du Nouvel Essor a été réactivé ; l'adresse www.lenouvelessor.fr

Conseil d'administration

Agnès Baudouin ; Fréderic Bisson ; Philippe Cazaux ; Bernard Gour ; Jacqueline Hillion ; Alain Jamet ; Pierre Pelan ; Daniel Perier ; Sylvie Rouet ; Yves Tombette. Elus à l'unanimité.


Motions  adoptées

Motions adoptées par l'assemblée générale du Nouvel Essor à l'unanimité

Non à un projet dangereux pour l'équilibre écologique de la baie de Saint Brieuc

Malgré les nombreuses critiques et oppositions faites au projet éolien en Baie de Saint Brieuc lors de l'enquête publique et de l'enquête administrative, le préfet des côtes d'Armor et madame Royal ont donné leur feu vert à sa réalisation (arrêté du 18 avril).

Forte des autorisations accordées la société ailes marines a lancé une campagne d'études géotechniques, signal de départ de la mise en œuvre du projet. Nous ne baissons pas les bras pour autant et nous protestons au contraire contre ces décisions qui ne font aucun cas des points de vue négatifs ou réservés exprimés lors de l'enquête publique qui, à Erquy ont atteint le chiffre de 88% des remarques faites.

De plus, habitants d'Erquy, nous condamnons fermement le choix du lieu d'atterrage des câbles de raccordement au milieu de la plage de Caroual compte tenu des problèmes sanitaires induits et des effets négatifs sur la fréquentation de la plage que cela ne manquerait pas de poser.

L'arasement du barrage de Montafilan, Une bonne idée ?

Suite aux décisions prises par le conseil municipal les travaux d'arasement du barrage de Montafilan ont démarré en dépit des protestations d'usagers du lieu et des réserves sur ce projet exprimées lors de l'enquête publique.

Les conditions de réalisation de ces premiers travaux ont choqué les réginéens attachés au site qui n'ont pu observer ce qui se faisait et ont même été éconduits par les forces de police présentes. Ce n'est pas normal et augure mal de la façon dont seront réalisés les travaux de réaménagement annoncés.

Nous demandons qu'un comité de suivi associant pêcheurs et associations environnementales soit mis en place pour s'assurer du bon déroulement des travaux futurs et des effets du rétablissement du cours de l'Islet notamment sur la lagune des Sables d'Or.

Nous demandons également qu'une concertation ait lieu rapidement pour recueillir les avis et suggestions des usagers du site, des riverains et des pêcheurs. Eléments qui pourront être utilisés pour la configuration du projet de réaménagement à venir.

A cet égard il serait hautement souhaitable que les possibilités de pratiquer la pêche de loisir fassent l'objet d'une attention particulière, Montafilan étant le seul endroit d'Erquy où celle-ci peut être pratiquée.

La revitalisation du cœur de ville un impératif !

La revitalisation du cœur de ville est une condition essentielle du développement d'Erquy. L'étude approuvée par le conseil début 2016 identifiait de réelles possibilités en matière de logement susceptible de contribuer à une amélioration de la mixité sociale et à une redynamisation du commerce de proximité. Pourtant malgré nos demandes répétées, très peu de choses ont bougé. La revitalisation du centre-ville est au point mort.

Nous savons très bien et que la revitalisation du centre est un projet à long terme qui exige une programmation pluriannuelle et la définition de priorités qui tiennent compte des capacités financières de la commune.

Nous pensons, ceci dit, qu'il y a urgence à donner des signes forts de revitalisation. Tous les projets ne sont pas très coûteux. Rien n'empêche que démarre un travail de programmation stratégique.

Le moyen le plus direct de redynamiser le centre-ville est d'y créer une offre de logement orientée vers les jeunes et les familles à revenus modestes. De grandes opérations ne sont pas forcément nécessaires mais les projets doivent pouvoir concerner location et/ou accession à la propriété. Le site de l'ancienne mairie et ses abords immédiats qui selon les choix d'aménagement proposés dans l'étude est susceptible d'accueillir de 15 à 39 logements pourrait être le lieu d'une première opération. Cela aurait le mérite par ailleurs de ne pas laisser de côté le centre-ville historique.

Nous demandons que lors du débat sur les orientations budgétaires à venir la programmation stratégique nécessaire à la mise en œuvre de projet soit mise au premier rang des priorités d'investissement pour l'année à venir.