Urbanisme, Centre Ville

07/10/2017

Nous savons très bien que la revitalisation du centre est un projet à long terme qui exige la une programmation pluriannuelle et la définition de priorités qui tiennent compte des capacités financières de la commune.

Nous pensons, ceci dit, qu'il y a urgence à donner des signes forts de revitalisation. Tous les projets ne sont pas très coûteux. Rien n'empêche que démarre un travail de programmation stratégique.

Un engagement ferme de la municipalité en faveur du centre-ville est de nature à redonner confiance à la population et à apporter une réponse positive aux inquiétudes qui se sont exprimées depuis le début de l'année 2014.

Étude urbaine en cœur de ville

Contribution du Nouvel Essor d'Erquy à la concertation

Après le passage d'une convention avec l'établissement public foncier de Bretagne, la Commune d'Erquy a commandité une étude afin de revitaliser son cœur de ville. Son objectif était de mener une réflexion globale sur l'aménagement du centre-ville et de proposer un schéma de référence. Cette étude, devait permettre de définir une programmation nouvelle en matière d'équipements publics, de logements sous forme de résidences principales pour des besoins diversifiés, de dynamique commerciale, d'offre de stationnement.

Notre association apprécie le caractère positif de cette démarche et exprime ci-dessous son point de vue, sur le contexte dans lequel a eu lieu l'étude et les scénarios esquissés.

Un contexte spécifique

  • Revitaliser le cœur de ville est une nécessité mais cela ne peut se faire indépendamment d'un projet de développement global d'Erquy. Erquy n'est pas seulement une station balnéaire, c'est aussi un port de pêche, des ports de plaisance et une commune agricole, autrement dit un lieu de travail, un lieu de vie, de loisir ou de vacances. Ce qui implique de faire d'Erquy un lieu du bien vivre pour tous tout au long de l'année et d'avoir une vision d'Erquy et de son positionnement sur la Côte de Penthièvre tenant compte de tous ces éléments.
  • L'ouverture à l'urbanisme de larges zones depuis une trentaine d'années a entrainé une augmentation importante du prix du foncier dont les effets se font sentir depuis les années 2000, d'autant plus qu'elle ne s'est pas accompagnée de la constitution de réserves foncières importantes en parallèle. Cette politique a porté atteinte à la mixité sociale à Erquy. Jeunes et familles à revenus modestes, ont de grandes difficultés à se loger dans la commune. Les dispositions prises pour remédier à cette situation s'avèrent insuffisantes et nombre de gens qui travaillent sur Erquy n'ont pas les moyens de s'y loger.
  • Indirectement cette évolution a un effet négatif sur l'activité en centre-ville, des résidences secondaires fermées une bonne partie de l'année ne sont pas un facteur de dynamisme commercial. On peut comprendre que des commerces ferment et que d'autres hésitent à s'installer ou à investir.

Que penser des constats et scénarios proposés ?

  • Le scénario renforcement de la polarité nord du centre-ville nous parait le plus adapté au soutien du commerce de proximité en centre-ville. Il a en outre le mérite d'amener plus naturellement vers le front de mer et le port qui sont des facteurs d'attractivité forts d'Erquy.
  • L'étude fait apparaître que toutes possibilités confondues, la construction de plus de 200 logements sur l'aire d'étude est possible[1]. Ce chiffre est probablement supérieur aux besoins. Il est toutefois très intéressant car il révèle des possibilités de densification de l'habitat réelles en centre-ville ce qui contribuerait à sa redynamisation.
  • Le moyen le plus direct de redynamiser le centre-ville est d'y créer une offre de logement orientée vers les jeunes et les familles à revenus modestes. De grandes opérations ne sont pas forcément necessaires mais les projets doivent pouvoir concerner location et/ou accession à la propriété. Le site de l'ancienne mairie et ses abords immédiats qui selon les choix d'aménagement proposés dans l'étude est susceptible d'accueillir de 15 à 39 logements pourrait être le lieu d'une première opération. Cela aurait le mérite par ailleurs de ne pas laisser de côté le centre-ville historique.
  • Le déplacement du stade de football n'a que trop tardé et la récupération de cet espace telle qu'elle est proposée renforcerait l'attractivité du centre-ville, ainsi plus ouvert aux liaisons piétonnes et également au « désenclavement » du cinéma.
  • Il n'est pas certain toutefois que l'emplacement proposé pour un nouveau stade soit le meilleur. Nous suggérons d'envisager sa création dans un cadre intercommunal ce qui permettrait de mieux en amortir le coût de construction et selon la configuration choisie d'organiser des évènements sportifs attractifs.
  • Le développement et l'aménagement des liaisons piétonnes ne peut être que bénéfique il est toutefois lié à la capacité de parking existante et à leur accessibilité.
  • L'aménagement de la liaison douce Doué de la cuve rue du Pussoué devrait avoir un caractère structurant susceptible de développer l'accès piétonnier vers les commerces.
  • La capacité de parking en centre-ville ne doit pas être globalement réduite notamment en ce qui concerne le doué de la cuve et l'accessibilité à la place du nouvel Oupeye rendue possible à partir de la rue des patriotes.

Conclusion

Globalement notre association considère que l'étude aboutit à des propositions qui valent d'être prises en compte en vue d'une revitalisation du centre-ville. Notre contribution ne fait que mettre l'accent sur les points qui nous paraissent les plus importants

Nous savons très bien que la revitalisation du centre est un projet à long terme qui exige la une programmation pluriannuelle et la définition de priorités qui tiennent compte des capacités financières de la commune.

Nous pensons, ceci dit, qu'il y a urgence à donner des signes forts de revitalisation. Tous les projets ne sont pas très coûteux. Rien n'empêche que démarre un travail de programmation stratégique.

Un engagement ferme de la municipalité en faveur du centre-ville est de nature à redonner confiance à la population et à apporter une réponse positive aux inquiétudes qui se sont exprimées depuis le début de l'année 2014.

Le conseil d'administration du Nouvel Essor d'Erquy

23 juin 2015


[1]Il est intéressant de constater que ce chiffre est proche de celui annoncé pour le projet de ZAC de la Couture, aujourd'hui au point mort.